Skip to content →

XIMOAN

XIMOAN est un projet faisant parti d’une sélection de propositions pour le salon ludique de Milan en 2017. C’est un jeu immersif, coopératif, nous proposant d’incarner un défunt aztèque, désirant rejoindre les cieux. Par ce biais, le joueur, défunt, doit remonter les différents étages de l’enfer aztèque, Mictlan. L’autre joueur, nous transmet l’énergie à travers la manipulation d’un instrument.

XIMOAN is a project destined to be exhibited at the salon ludique in Milano in 2017. It’s a collaborative, immersive experience which proposes to play two aztec people, one alive and one dead who wants to reach heaven. The dead player, has to ascend the different levels of the aztec hell, Mitclan. The other player transmits energy through the playing of an instrument.


A travers le questionnement du workshop, nous devions nous poser la question du fantôme : que deviennent nos sens, et ce qui nous rattache à notre vie (physique) ?

Pour résoudre cela, nous n’avions plus le droit à un corps physique, mais à une âme. Le joueur n’a donc pas de manettes ou de contrôleurs. Nous avons imaginés que notre âme se déplaçait différemment, et par le biais de la concentration, parvient à se mouvoir. Donc si vous regardez un endroit en particulier dans ce monde, vous commencerez à avancer dans cette direction. Dès que vous bougez la tête, vous perdez cette concentration, ce qui se traduit par une perte de vitesse.

Through various steps in the development, we’ve had to ask: what becomes of our senses when we die? What kind of control might we keep?

To answer, we’ve concluded that the physical body would not exist anymore, but only the soul would. Therefore the player has no controller or gamepad. We’ve imagined that the player would move differently, through the means of concentration. So if you stare long enough at a place in the world, you start to move towards it. As soon as you move your head, you loose concentration, which gets translated by a lose of speed in movement.

Interface de démarrage

 

La notion d’inframonde ou l’au-delà chez les aztèques reste flou. Néanmoins, on retrouve des textes et des fresques parlant de voyage à travers les étoiles. Nous avons traduit cela par un fond faisant office de constellation (repris d’un codex espagnol), une absence de gravité, ainsi que des obstacles qui réagiraient comme des astéroïdes( obstacles des enfers aztèque). Le style graphique reste en noir et blanc, dans des traits simples et abstraits, rappelant les fresques et les peintures. La colorimétrie rappelle les enfers, et donne une sensation négative, perdue d’émotions et de sentiments positifs.

The notions of under-earth and the beyond for the aztec is unclear. Nevertheless, certain texts and paintings show the adventures among the stars. We’ve brought this into our application with a background made of constellations, an absence of gravity, as well as obstacles that react the same way asteroids would. The visual style stays in black and white, simple abstract lines, reminding the player of the aztec paintings. The absence of color gives a sense of slight negativity and lose of emotions.

Structure du monde

Gameplay 1

Gameplay 2

 

Le protagoniste a une aide pour se repérer dans l’espace. Celle ci est mise en oeuvre par le biais d’autres défunts, qui eux aussi se dirigent vers les cieux, nous indiquant ainsi la voie à suivre.

Etant un jeu coopératif, le chaman jouant l’instrument transmet une énergie au défunt, qui selon son intensité facilité ou pénalise la jouabilité du défunt. Cela s’interprétant par une distorsion du sens visuel.

The dead player has a help to move through the space. The other souls are moving towards heaven, thus indicating to the player the way to go.

Being a collaborative game, the second player (alive) embodies a chaman, and by playing an instrument, transmits energy to the dead player, which depending on how well he plays, makes it harder or easier for the dead to figure out where to go. This was achieved by distorting the view of the player.

Interface de finalité

Published in Uncategorized

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *